1) Marion : « J’ai une peau de crocodile après la plage et même tout l’hiver, y -a-t-il une solution ? »

Bien- sûr, tout d’abord on peut se laver avec un savon gommage hydratant (Gus D de Ligne D® ) qui enlève les cellules mortes et qui en même temps hydrate l’épiderme grâce à l’huile d’avocat qu’il contient.

Ensuite, on applique une crème hydratante qui doit obligatoirement avoir de l’urée dans sa c omposition (Urexine, DD Milk …).

A l’automne et au printemps, vous pouvez pratiquer chez votre médecin esthétique un bodypeel avec des acides qui détruisent les cellules mortes : peau douce et bronzage parfait assurés.

2) Jeanine : « Y-a-t-il une solution pour défroisser le décolleté ? »

2 solutions :

  • Mesolift

Parfois le décolleté est ridé, et il faut injecter un acide hyaluronique dans le sillon de la ride. Après ces injections, on nappera les produits avec un massage à base de crèmes spécifiques comme Victoire After dont la richesse en acide hyaluronique permet de potent ialiser l’effet des injections, et on poursuivra le traitement avec une crème spéciale cou décolleté comme Elena D (Ligne D®).

  • Mesobotox

Pour le défroisser, des séances de Mesobot ox sont d’une grande efficacité : on injecte par micropuncture des microquantités de botox qui ont pour effet de détendre le muscle sous- jacent, donc de défroisser la peau. On ajoute à ceci des injections d’acide hyaluronique fin, également en micropuncture.

On utilise par exemple le PenInjector Restylane® qui est un gel d’acide hyaluronique qui restaure l’hydro balance de la peau, ou Theosyal® Redensifieur qui est une association d’acide hyaluronique et de ???. La réhydratation, la luminosité et le velouté de la peau sont au maximum au 2ème mois de traitement.

Toutes ces méthodes peuvent se conjuguer pour obtenir un résultat optimal. Comptez 3 séances espacées d’un mois.

3) Colette : « Je voudrais rajeunir mes mains, que font les médecins esthétiques et est-ce douloureux ? »

Pour enlever les tâches : des séances de réjuvénation avec les lampes flash (lumière intense pulsée). La lumière émise par ces lampes stimule les cellules dermiques programmées pour la réparation et un nouveau collagène est alors fabriqué, et les pigments disgracieux disparaissent. Plusieurs séances sont nécessaires lorsque la main n’est pas bronzé e.

Pour repulper la main et lui enlever son aspect décharné, on injecte de l’acide hyaluronique avec une canule et l’on nappe le produit jusque dans les espaces interdigitaux. Les rides du poignet disparaissent par la même méthode. Une petite anesthésie rend l’injection strictement indolore. La main retrouve son volume.

4) Babeth : « Mes boucles d’oreilles trop lourdes ont déchiré et dépulpé le lobe de mon oreille. Que faire ? »

Tout d’abord on suture les bords, et pour redonner une forme au lobe, on le restructure avec de l’acide hyaluronique (Theosyal® GlobalAction, Emervel®).

 

5) Jean-Michel : « Je voudrais perdre mon air sévère. Que dois-je faire ? »

La principale ride qui donne cet air sévère est la ride du lion. On la fait disparaitre soit en injectant simplement quelques gouttes de Botox, soit si elle est plus profonde, en ajoutant de l’acide hyaluronique pour la combler.

Le sillon nasogénien contri bue aussi à l’aspect sévère d’un visage. S’il est très marqué, on recrée un volume au niveau de la pommette pour traiter la cause, et ensuite, on peut traiter le sillon lui- même avec de l’acide hyaluronique (Voluma®, Theosyal® Ultimate …).

S’il est peu marqué, on le traite directement avec de l’acide hyaluronique plus fin (Juvederm® 4, Theosyal® UltraDeep, Emervel® …).

 

6) Philippe : « J ’ ai 50 ans, et j ’ ai l ’ impression que mes dents vieillissent. Pourquoi ? »

L’aspect vieillissant de la dent est dû essentiellement à sa couleur qui jaunit de plus en plus. Ce phénomène est le résultat d’une déminéralisation très lente mais permanente de l’émail dentaire qui devient transparent et laisse apparaitre la teinte jaunâtre de la dentine. Tout ceci est bien sur aggravé par la nicotine, le café sucré et le thé…. Il faut éviter, également, le contact direct de l’acide citrique sur l’émail, par exemple si l’on croque régulièrement des quartiers de citrons. A la longue nous aurons une déstructuration de l’émail superficiel donnant ainsi un aspect vieillissant de la dent.

 

7) Suzon : « Je voudrais éclaircir ma dent, comment faire ? »

D’abord bien la nettoyer, détartrer la couronne et souvent la portion de racine la plus exposée et la plus visible. Polissage avec une pâte, ultra-sons, aéro-polisseurs sont les techniques les plus fréquemment utilisées. Ensuite le chirurgien-dentiste pourra utiliser une des nombres techniques d’éclair cissement dentaires. Si cela ne suffit pas, on pourra recourir aux différentes reconstructions en composites ou en céramiques. Mais ces techniques sont beaucoup plus invasives et nécessitent une prévisualisation du résultat pour éclairer le patient.

8) Simonne : « Je souhaiterais comprendre pourquoi les dents vieillissent ? »

Autre cause principale de l’aspect vieillissant d’une dent, c’est la détérioration de sa forme initiale. Au fil des ans, le bruxisme, l’abrasion, l’usure de la dent vont raccourcir la couronne dentaire, laissant apparaitre la dentine jaune sur les faces triturantes, notamment sur les incisives inférieures. On a donc ainsi un aspect disgracieux et vieillissant de la dent.

 

9) Pierre : « Que peut-on faire dans ce cas précis pour rajeunir la dent ? »

Il faut masquer les faces occlusales jaunâtres par des composites nano-hybrides de dernière génération. Mais ceci sont souvent vite dégradés par les forces de mastication, la céramique sur oxyde de zirconium sera plus appropriée. L’effet de rajeunissement s era plus spectaculaire.

 

10) Jean-Louis : « La gencive et l’exposition de la racine dentaire participent ils à l’aspect vieillissant de la dent ? »

Si la gencive se rétracte et laisse entrevoir le début jaunâtre de la racine, on aura un effet ‘’dent longue’’ des plus disgracieu x. On peut avoir recours dans ce cas à une plastie gingivale pour redonner un équilibre harmonieux au sourire du patient.

 

11) Sarah : « Je souhaiterais avoir des dents très blanches. Qu ’ en pensez-vous ? »

Il a 25 ans, pour le bloc incisivo- canin il n’était pas rare d’utiliser le A3 comme couleur de référence. De nos jours, on ne peut même plus présenter cette teinte et on glisse de plus en plus souvent vers le A1 et le B1, parfois on présente des teintes OM qui sont des couleurs très blanches. Cette évolution vers un blanchiment notable du sourire semble irréversible et ceci pour la plus grande satisfaction de nos patients.

Dr Geneviève DOUX, Médecin esthétique, Montpellier Dr Michel MEDE, Chirurgien-dentiste, St-Tropez 

Posted by
Tagged:





Comments are closed.