Les kilos superflus et la cellulite … Le combat éternel de chaque printemps

Les kilos superflus apportent des rondeurs agréables s ’ ils sont répartis harmonieusement, mais par contre déforment la silhouette s ’ ils sont localisés et cellulitiques.

 

Mais qu’est -ce que la cellulite ?

Les cellules adipeuses sont très augmentées de volume et présentent des formes variables. De ce fait, les vaisseaux sanguins et lymphatiques qui circulaient librement entre ces adipocytes sont écrasés, responsables de flaques d’eau entre les cellules (c’est la rétention d’eau), et parfois de l’éclatement de ces mêmes vaisseaux : ce sont les varicosités que l’on peut voir sur les membres inférieurs de certaines personnes.

L es fibres élastiques de collagène sont désorganisées et cassées et c’est l’apparition de la peau d’orange puisque la peau n’a plus l’élas ticité et la force suffisantes pour plaquer et lisser les cellules adipeuses devenues trop volumineuses.

 

Comment s ’ en débarrasser ? Les méthodes de 2013 …

Lutter contre le volume de l’adipocyte

Par une alimentation adaptée , strictement équilibrée, fractionnée et normo calorique si le poids est correct, et hypocalorique s’il y a quelques kilos à perdre.

Destruction de la cellule adipeuse et élimination de l ’œdème

  • Par la lipoaspiration et la liposculpture qui permettent d’aspirer un petit ou moyen volume de cellulite à condition que celle-ci soit très localisée . Néanmoins l’aspect peau d’orange n’est pas traité.
  • Par la mésothérapie : on injecte localement un mélange de produits qui booste la circulation veineuse et lymphatique.
  • On corrige les troubles vasculaires par la prescription de phlébotoniques ( ginkgo, hamamélis …) , par l’application de crèmes circulatoires (Cyclo 3, Aga the D …) et par le traitement des varicosités par des scléroses ou micro – scléroses.
  • Ensuite on corrige l’œdème par la prescription de draineurs lymphatiques (ortho siphon, piloselle …), par des massages avec des crèmes anticellulite et anti œdème (Estelle D) et des sports de préférence aquatiques ou très peu violents.
  • On corrige l’élasticité cutanée par des crèmes de massage (Estelle D, Léonie D …) , l’absorption de complexes vitaminiques réservés à la peau.
  • La radiofréquence : ce sont des ondes électromagnétiques qui permettent de chauffer les faces profondes du derme et de l ’ hypoderme. Premier effet immédiat : les fibres de collagène préexistantes vont s ’ épaissir tandis que leur longueur va se raccourcir.
    Après 90 jours la chaleur délivrée va stimuler les fibroblastes qui vont synthétiser de nouvelles fibres d ’ élastine et de collagène, ayant pour résultat une plus grande fermeté de la peau et l ’ atténuation de l ’ excès cutané. Au niveau de l ’ hypoderme la cellule adipeuse est vidée. L ’ utilisation d ’ ultrasons doit être associée à cette méthode au cours de la même séance.

Toutes ces méthodes seront combinées et adaptées au profil de chaque patient afin d ’ améliorer et de galber une silhouette.

Dr Geneviève DOUX, Médecin esthétique, Montpellier