Le nombre d’ or ou la beauté mesurée

1,618033 … Et si ce nombre irrationnel ((1 + √ 5) / 2) incarnait la beauté ?

Ce nombre correspond à une proportion particulièrement harmonieuse, et de l ’ antiquité à aujourd ’ hui, il soulève de nombreux débats, tant il est facile de s ’ en rapprocher avec quelques approximations.

Ce nombre est le rapport de deux longueurs A/B tel que (A+B)/A = A+B lorsque A/B = 1,618033 … C ’ est à ce moment-là que l ’ on peut dire que les proportions s ’ inscrivent dans la perfection divine. Ce sont celles que choisira l ’œil de l ’ homme.

Il y a 10 000 ans, les proportions du temple d ’ Andros aux Bahamas respectaient cette formule.

Le nombre d ’ or a été utilisé 2 800 ans avant J.C. pour édifier la pyramide de Khéops. 5 siècles avant J.C. Phidias l ’ utilise pour décorer le Panthéon à Athènes.

Au moyen-âge le mathématicien Leonardo Pisano (dit Fibonacci) établit une corrélation entre le nombre d ’ or et la suite mathématique sur laquelle il travaille.

3 siècles plus tard, Léonard de Vinci illustre la divine proportion : le traitement de la question du nombre d ’ or est inédit. Ce nombre est la valeur de deux grandeurs homogènes. C ’ est la proposition suivante : le rapport entre la grande et la petite est égal au rapport du tout. C ’ est à la Renaissance qu ’ on l ’ associe à un idéal « envoyé du ciel ».

  • Le nombre d ’ or serait omni présent dans la nature (capitule du tournesol, de la pâquerette, l ’ arrangement des écailles d ’ une pomme de pain ou de l ’ écorce de l ’ ananas induit des spirales ordonnées selon le nombre d ’ or). Les atomes des cristaux de quartz s ’ organisent selon un pentagone dont les dimensions correspondent au nombre d ’ or.
  • Le nombre d ’ or est également impliqué dans l ’ architecture (pyramide de Khéops) et en 1945 Le Corbusier l ’ utilise, fait breveter le « modulor » qui donne un système de proportion entre les différentes parties du corps humain. Il s ’ inspire des idées de Vitruve (architecte romain), et à partir de ce nombre donne harmonie, esthétique et confort à tous ses appartements, dans lesquels l ’ homme se sentira bien.
  • Le nombre d ’ or est également utilisé dans la peinture (surtout dans le choix de la taille de la toile), mais Dali et Picasso s ’ en servent également dans le dessin. Il est évident que Botticelli et Léonard de Vinci l ’ ont utilisé dans la mise en place des scènes de vie de leur peinture.
  • En musique, le nombre d ’ or est fréquemment retrouvé dans le rapport des fréquences de 2 notes (Beethoven mais aussi Béla Bartók : les rapports proportionnels de durée ont une place fondamentale dans son œuvre ).
  • En poésie, le nombre d ’ or revient dans les alternances de vers (très fréquent chez Baudelaire).

Dans le corps humain, le nombre d ’ or est fréquemment retrouvé dans les proportions des différents segments et les mesures du visage. Et il va être utilisé pour rendre un visage ou un corps plus harmonieux ou réparer les méfaits du temps.

On a constaté chez l ’ homme que la hauteur totale sur la distance sol-nombril est égale à 1,6. La distance sol-nombril sur la distance nombril-sommet du crâne est aussi égale à 1,6. De même que le rapport de la distance coude-main sur la distance coude-poignet ou de la 1 ère phalange sur la 2 ème phalange, de la 2 ème sur la 3 ème , etc. …

Statistiquement, on retrouve le nombre d ’ or entre la largeur des petites incisives et celle des canines.

Un visage équilibré permet de mettre en évidence la « divine proportion » : il s ’ inscrit dans le rectangle d ’ or (comme la Joconde). Par exemple, largeur du nez par rapport à largeur de la bouche, lèvre blanche / lèvre rouge, distances sommet du front-sourcils – sourcils-pointe du nez – pointe du nez-menton …

Le nombre d ’ or serait la proportion qui suscite un sentiment de beauté immédiat chez l ’ homme. C ’ est une perception mathématique que les psychologues constatent dans diverses études, montrant que l ’ attirance immédiate d ’ un homme pour une femme ou d ’ une femme pour un homme se ferait selon la justesse de ces proportions.

En médecine esthétique, les injections d ’ acide hyaluronique permettent au visage de se réinscrire dans ce rectangle d ’ or, puisque l ’ on sait que dans le vieillissement le visage a tendance à s ’ allonger. Le fait de pouvoir recréer les volumes permet aux différents segments du visage d ’ être rééquilibrés selon ce rapport.

Les injections de toxine botulique, qui ouvrent le regard, et modifient le front, permettent également de retrouver ces justes proportions.

Pour les visages disgracieux, les médecins esthétiques s ’ aident de cette formule pour donner au visage une harmonie esthétique et agréable. Les médecins utilisent un compas de proportion.

Mythe ou réalité, le nombre d ’ or est omni présent dans la nature, et l ’ homme semble s ’ en servir encore et toujours pour se rapprocher de l ’ harmonie naturelle. Toutes les disciplines esthétiques utilisent largement cette « divine proportion » tant elle donne un sentiment de perfection à celui qui la contemple.

Dr Geneviève DOUX, Médecin esthétique, Montpellier