Quels sont les principaux accélérateurs du vieillissement de la peau ?

TABAC – NUTRITION – SOLEIL

 

1) Le tabac

Le tabac a un effet vaso-constricteur par son action sur le système nerveux central. La peau mal irriguée devient terne et jaunâtre.

De plus, la nicotine réduit la production d’œstrogène, et l’on se rend compte que l’âge de la ménopause est avancé à cause de la consommation de tabac (2 ans plus tôt).

Le tabac détruit les fibres élastiques parce qu’il active les métallo -protéases responsables également de la fabrication d’un tissu élastique anormal.

La nicotine entraîne une diminution de la teneur en oxygène de la peau, et cela est d’autant plus conséquent que l’homme avance dans l’âge.

La résorption prématurée des os de la face proviendrait peut- être de l’effet anti -estrogène du tabac.

Le risque de voir apparaître des rides chez les fumeurs qui ne s’exposent pas au soleil est dose-dépendant. Il est évalué à 3,1 chez les femmes et 2,3 chez les hommes.

 

2) La nutrition

On constate que les personnes qui observent une restriction calorique vieillissent mieux. On pense que la diminution de l’activité des mitochondries réduirait le nombre de radicaux libres et protègerait l’organisme.

L’aspect qualitatif de la ration alimentaire est également primordial.

  • Les acides gras essentiels sont les constituants des membranes cellulaires et interviennent dans l’hydratation de la peau, son immunité, et sa kératinisation (huile de tournesol, de soja …). Les vitamines et les antioxydants des légumes et des fruits sont indispensables. La vitamine C inhibe les radicaux libres à l’intérieur de la cellule, tandis que la vitamine E et les caroténoïdes les inhibent au niveau de la membrane cellulaire.
  •  Les oligoéléments : le silicium est un élément important du tissu conjonctif, le manganèse et le silicium stimulent les enzymes antioxydants. Attention aux excès de fer et de cuivre qui peuvent être nocifs, mais les carences le sont tout autant.

L’excès de glucose peut donner des complexes nocifs pour l’organisme.

3) Le soleil

L ’ exposition au soleil sans précaution est à l ’ origine du photo-vieillissement, du développement de la photo sensibilité et des cancers photo-indus.

Le soleil émet des radiations électromagnétiques en un spectre continu.

Les rayonnements UV sont divisés en 3 zones :

  • Les UVC qui sont arrêtés par la couche d ’ ozone et ne nous parviennent pas – Les UVB qui sont arrêtés par le quartz – Les UVA qui sont arrêtés par le verre

Le photo-vieillissement se traduit par une peau épaissie et rugueuse, un teint jaunâtre avec des décolorations irrégulières, des rides, des télangiectasies.

Bien que les UVB soient la principale cause de mutation au niveau de l’ADN, les UVA interviennent également par des effets indirects, et jouent un rôle néfaste à long terme.

Les UVA activent la mélanine, et créent un bronzage rapide mais fugace. Ils pénètrent profondément dans la peau, augmentent le stress oxydatif, et donc les radicaux libres. Ils participent à 20% à l ’ érythème du « coup de soleil ».

Pendant ce temps, ils sont responsables de la fabrication de fibrilles élastiques de mauvaise qualité et la réparation par les fibroblastes aboutit à l ’ élastose solaire. Ils endommagent l ’ épiderme et pénètrent profondément dans le derme et détruisent ainsi le collagène et l ’ élastine qui normalement donnent à la peau sa fermeté. Les vaisseaux sanguins sont également endommagés.

C ’ est ainsi qu ’ apparaissent les rides autour des yeux, de la bouche et sur le front, l ’ épaississement et le relâchement de la peau, les télangiectasies, et éventuellement des tâches rouges et rugueuses pouvant être précancéreuses.

Les UVB stimulent la production d ’ une nouvelle mélanine qui produit un pigment foncé en plusieurs jours et pour longtemps. Le bronzage est une réponse adaptative du mélanocyte à des expositions répétées au soleil. Il apparaît 2 jours après l ’ exposition, maximum au 20 ème jour, et disparaît en l ’ absence d ’ exposition.

Les UVB sont responsables de l ’ érythème solaire (coup de soleil) qui est une brûlure. Celui-ci est la conséquence d ’ une vasodilatation et de la production de nombreuses molécules qui favorisent l ’ inflammation.

Ils conduisent à la formation de photo produits liés à l ’ apparition des cancers cutanés : ce dangereux cancer qu ’ est le mélanome est lié à l ’ action des UVB lors des expositions intenses dès l ’ enfance, avant 20 ans, et potentialisée par les UVA.

Conclusion :

Une bonne hygiène de vie peut retarder le vieillissement de l ’ organisme et avoir un effet très bénéfique sur la peau qui doit être considérée comme un véritable organe, avec si besoin des régimes hypocaloriques mais complémentés en vitamines et acides gras essentiels, une activité sportive moyenne, un arrêt du tabac, et une réduction du temps d ’ insolation avec une protection intense contre les UVA et aussi les UVB.

Le tout complété par des produits cosmétiques avec filtres solaires inclus pour la vie de tous les jours, de l ’ acide hyaluronique, des antioxydants (type Ligne D … ), des traitements vitaminiques par voie orale (type Bion 3, Biocébé … ), une éventuelle hormonothérapie de substitution qui est efficace sur la production du collagène dermique, et tous les traitements médicaux (laser, peeling, injection d ’ acide hyaluronique de type Perlane, Juvéderm, Téosial … ) qui permettent de freiner le vieillissement.

Dr Geneviève DOUX, Médecin esthétique, Montpellier Le mois prochain : …