Les traitements du détail en médecine esthétique Ces petits trucs qui feront de nous une Star … au naturel !

Nous appartenons à la catégorie des femmes qui entretiennent et soignent leur corps, mais n’aurions -nous pas oublié quelques détails ? … Ceux qui feront notre « personal touch », qui blufferont notre entourage, et qui nous permettront de dire : « Moi … je ne fais rien … c’est naturel … c’est mon capital génétique … quelle chance ! ».

En effet, si tout est parfait sauf : le lobe de l’oreille qui est flétrit, la racine du nez écrasée et la pointe du nez plongeante, la main décharnée, la fosse temporale creusée, le cou et le décolleté froissés … Il va y avoir un sérieux décalage avec les pommettes bien positionnées, la ride du lion disparue, le pli d’am ertume inexistant, le sillon nasogénien estompé : alors, vite !! On répare !

 

Le lobe de l’oreille

Déjà à Rome, du temps de Sénèque, les auriculix ornatrices étaient des femmes qui traitaient les oreilles des élégantes blessées par des boucles d’oreilles en or trop lourdes.

De nos jours, les bijoux fantaisie trop lourds étirent le trou des oreilles qui a été percé quelques décennies auparavant. Deux à quatre points de suture suffisent pour rendre l’orifice imperceptible.

Le lobe de l’oreille décharné et allongé se corrige à l’aide d’injection d’acide hyaluronique moyennement volumateur. Le traitement est indolore.

 

La racine et la pointe du nez

Des injections d’acide hyaluronique permettent de gommer une bosse disgracieuse, ou d’améliorer des pointes de nez trop fines ou bifides.

On peut également remonter la pointe du nez par des injections de toxine botulique et d’acide hyaluronique simultanées.

On peut gommer les rides du nez avec de la toxine botulique.

On restructure la racine du nez qui s’aplatit en vieillissant avec de l’a cide hyaluronique.

 

La main

Pour enlever les tâches : des séances de réjuvénation avec les lampes flash ou les lasers. La lumière émise par ces lampes stimule les cellules dermiques programmées pour la réparation et un nouveau collagène est alors fabriqué, et les pigments disgracieux disparaissent. Plusieurs séances sont nécessaires lorsque la main n’est pas bronzée.

Pour repulper la main et lui enlever son aspect décharné , on injecte de l’acide hyaluronique avec une canule et l’on nappe le produit jusque dans les espaces interdigitaux. Les rides du poignet disparaissent par la même méthode.

Une petite anesthésie rend l’injection strictement indolore. La main retrouve son volume.

 

La fosse temporale

Avec le temps, la graisse temporale disparait, et restructurer cette zone finalise un traitement de rajeunissement global du visage en enlevant l’aspect de squelettisation, redonnant de la rondeur au visage, et relevant de façon tout à fait naturelle la queue du sourcil.

Un médecin expérimenté injecte en profondeur de l’acide hyaluronique à l’aide d’une canule afin de redonner du galbe et une beauté harmonieuse à cette zone. La technique est indolore.

 

Le cou et le décolleté

  • Pour le dépigmenter, des séances de lampe flash ou de laser fractionné CO2 qui de plus auront un effet liftant sur la peau. L’énergie laser CO2 appliquée de façon fractionnée crée des colonnes très minces et espacées de dommages thermiques qui pénètrent dans le derme et stimulent une nouvelle production de collagène. Les tissus entre les colonnes sont renouvelés. Tâches, cicatrices et ridules s’estompent, s’éliminent et laissent la place à un tissu sain et neuf.
  • Pour le défroisser, des séances de Mesobotox sont d’une grande efficacité : on injecte par micropuncture des microquantités de botox qui ont pour effet de détendre le muscle sous- jacent, donc de défroisser la peau. On ajoute à ceci des injections d’acide hyaluronique fin, également en micropuncture.
    La réhydratation, la luminosité et le velouté de la peau sont au maximum au 2ème mois de traitement.
  • Parfois le décolleté est ridé, et il faut injecter un acide hyaluronique dans le sillon de la ride.
  • Après ces injections, on nappera les produits avec un massage à base de crèmes spécifiques comme Victoire D After® dont la richesse en acide hyaluronique permet de potenti aliser l’effet des injections.
  • On traite régulièrement le cou et le décolleté par des crèmes spécifiques de type Elena D ® (en pharmacie).

Des détails, oui, mais qui ne sont pas négligeables,
pour recréer l’harmon ie du visage, et lui redonner un aspect naturel.

Dr Geneviève DOUX, Médecin esthétique, Montpellier